Tendances

Les grandes tendances de l'immobilier en 2022

illustration de biens immobiliers
Zaki Micky

Zaki Micky

Brand & Content Assistant

Illustration: Mélusine

Vous vous demandez comment va évoluer le marché de l’immobilier en 2022 ? Les taux de crédits vont-ils augmenter ? Les loyers et les prix des biens aussi ? C’est parti pour un point complet des prévisions immobilières pour cette année !

  • Gif d’une voyante et de Lisa dans les Simpson

Reconduction du Prêt à Taux Zéro en 2022

Pour aider les citoyens dans l’acquisition d’une résidence principale, le gouvernement a mis en place le PTZ (Prêt à Taux Zéro) depuis quelques années. 

Vous pouvez emprunter une partie de l’argent nécessaire à l’achat de votre bien sans payer d’intérêts. De plus, vous disposez également d’une période de différé durant laquelle vous pouvez ne pas rembourser l’emprunt.

Le PTZ est prolongé jusqu’à fin 2022 et permettra à bon nombre de personnes d’acquérir une résidence principale dans l’immobilier neuf, mais aussi dans l'ancien sous certaines conditions. 

  • Pour les logements neufs : le prêt est disponible pour les primo-accédants et partout en France.
  • Pour les logements anciens : il est toujours possible d’avoir accès à un prêt à taux zéro. Cependant, il y a beaucoup plus de restrictions :
    • Le prêt est disponible uniquement dans les zones moins tendues.
    • Vous devez respecter un plafond de revenu.
    • Des travaux à hauteur de 25% du coût total du bien immobilier seront nécessaires.

Résiliation infra-annuelle de l’assurance de prêt immobilier

Après l’adoption par l'Assemblée nationale de cette réforme en novembre 2021, celle-ci pourrait bien voir le jour d’ici fin 2022 ou début 2023. Il faudra d’abord que le Sénat donne un avis favorable avant que celle-ci puisse profiter aux emprunteurs.

Le marché de l’assurance immobilière pourrait basculer avec l’ouverture de la résiliation en cours d’année. Selon Les Échos, les banques possèdent une énorme part de marché, plus de 80%, dans le domaine de l’assurance avec des marges financières assez élevées. Avec la résiliation infra-annuelle, l’Etat souhaite ouvrir ce secteur à la concurrence. Les emprunteurs auront la possibilité de changer d’assurance à n’importe quel moment, garantissant un meilleur prix pour eux.

Il est actuellement possible de choisir son assurance dans l’établissement de son choix grâce à la délégation d’assurance. Après une souscription à un crédit immobilier, l’emprunteur peut également changer d’assurance mais pas quand il le souhaite. Ce qui changerait avec cette réforme. 

  • Gif Nancy Pelosi déchire un discours

L’évolution des taux de crédits immobiliers

D’après l’Observatoire Crédit Logement, le taux moyen au quatrième trimestre de 2021 était de 1.05%. Un taux plus bas que l’inflation, ce qui n’était plus arrivé depuis 60 ans ! 

Les taux d’intérêts devraient stagner en 2022 ou augmenter de quelques points de base, pas de changement significatif là-dessus.

Cependant avec les nouvelles dispositions du Haut Conseil de Sécurité Financière, moins de personnes pourront emprunter. Cela commence à se faire sentir avec une baisse du nombre de prêts de 4.1% au quatrième trimestre de 2021. Il faudra maintenant remplir trois conditions : 

  • Avoir un taux d’endettement maximal de 35%,
  • Le prêt doit avoir une durée maximum de 25 ans,
  • Faire un apport de prêt : pour un bien immobilier, il faudra compter un apport de 10% en moyenne. 

L’évolution des prix de l’immobilier

D’après une étude de Standard & Poor’s, la hausse des prix de l’immobilier devrait continuer mais subir un ralentissement par rapport aux dernières années. En 2020 il y avait une augmentation de 4%, puis 1.5% en 2021 et S&P table sur une prévision de 2% pour les deux prochaines années. 

Cela peut s’expliquer par une demande qui s’atténue. Les logements deviennent inaccessibles pour de nombreuses personnes, induisant une hausse moins forte du prix de l’immobilier qui doit s’adapter au marché. 

Une stabilité des loyers

Plusieurs locataires font face à une révision annuelle des loyers. En 2022, le montant de ceux-ci ne devrait pas évoluer en raison de :

  • La loi d’encadrement des loyers en zones tendues : ce sont des communes ou le marché immobilier atteint des prix et loyers très élevés. 
  • La baisse des moyens financiers des locataires suite à la crise sanitaire.

Petit résumé rapide des tendances

  • Le PTZ sera reconduit jusqu’à fin 2022 pour permettre à plus de personnes d’acquérir une résidence principale.
  • La résiliation infra-annuelle de l’assurance immobilière devrait voir le jour cette année si elle est adoptée par le Sénat.
  • Les taux de crédit immobilier devraient augmenter de quelques points de base.
  • Les prévisions de S&P indiquent que les prix immobiliers augmenteront de 2% cette année, une hausse moins forte que les années précédentes.
  • Les loyers seront stables cette année.