Le blog de la digitalisation des PME  

Le blog de la digitalisation des PME  

Tendances

3 min

Pourquoi passer au microlearning pour vos formations ?

Microlearning
Yousign

Yousign

@Yousign

Illustration : Romain Grandmougin

Sommaire

Vous connaissez peut-être déjà l’e-learning mais avez-vous entendu parlé du microlearning ?

Le microlearning est fondé sur la création de modules pédagogiques courts, d’une moyenne de 3 à 5 minutes, centrés sur une notion précise. L’objectif est de pouvoir acquérir ce qu’on appelle « une micro-compétence » de manière rapide et efficace.

Si les formations e-learning permettent déjà de digitaliser vos formations, elles se limitent trop souvent à de longues vidéos de formations face caméra qui perdent en efficacité et en performance. De plus, les formats courts se sont beaucoup développés dernièrement et correspondent aux nouvelles habitudes de consommation, surtout chez les jeunes. Mais il ne s’agit pas là d’un effet et de mode puisque le micro-learning possède de vrais bénéfices qui feront toute la différence si vous souhaitez digitaliser vos formations. Découvrons-les ensemble.

Optimiser l’apprentissage et la mémorisation des informations

Vous avez peut-être déjà fait l’expérience d’une journée de formation où dès le lendemain, vous avez du mal à vous souvenir de tout ce que vous avez appris la veille. Trop d’informations tue l’information. Ainsi en se concentrant sur une seule notion dans un temps court, on favorise la mémorisation des informations. En effet, selon les études du biologiste John Medina, le taux d’attention d’un adulte diminue de 80 % au bout de 10 minutes. De plus, le micro-learning utilise bien souvent la vidéo, ce qui améliore d'autant plus la mémorisation en capitalisant sur plusieurs sens.

attention

Rendre les formations plus ludiques et digestes

Outre le format court qui rend la formation plus digeste à assimiler, le micro-learning repose aussi sur une variété de formats. Ainsi on va alterner une interview, une vidéo en motion design, une infographie interactive ou encore un quizz afin de proposer le format qui facilitera le plus l’apprentissage selon la notion à mémoriser.

Varier les formats permet également d’éviter la lassitude, de susciter l’intérêt et la curiosité. Le côté ludique peut lui aussi être poussé à son maximum en transformant une formation qui peut paraître ennuyante en un grand challenge à relever où chacun gagne des points (par équipe ou de manière individuelle) avec des cadeaux à la clé pour motiver et mobiliser l’ensemble des collaborateurs.

Les clés de votre croissance dans la digitalisation ! Découvrez notre guide.

S’adapter aux nouvelles façons de consommer du contenu

Les temps de formations doivent se réinventer pour s’intégrer plus facilement dans les emplois du temps des collaborateurs souvent surchargés et qui ne ressemblent plus à des 9h-18h au bureau.

En effet, avec le télétravail, des déplacements fréquents, des collaborateurs chacun sur un fuseau horaire différent, il faut trouver de nouvelles manières de les mobiliser autour de temps de formation qui s’adaptent au quotidien de chacun. La digitalisation est donc une réponse pertinente et le micro-learning un mode d’apprentissage qui s'adapte parfaitement. Les collaborateurs peuvent ainsi se former quand ils le souhaitent aussi bien sur leur ordinateur au bureau que sur leur smartphone pendant des temps de trajets.

Avoir des informations fraîches et facilement mises à jour

Aujourd’hui l’information change très vite. Ce qui était vrai hier ne l'est plus forcément aujourd’hui. Ainsi, le micro-learning permet de créer de nouveaux contenus de manière beaucoup plus agile et ainsi de mieux s’adapter aux changements et aux nouveautés du secteur. En effet, modifier ou refaire l'ensemble d'une vidéo de 2h serait beaucoup plus fastidieux.

adapt

Proposer un parcours personnalisé et adapté au niveau de chacun

Lorsqu’une formation en micro-learning est créée, un parcours d’apprentissage est bien évidemment élaboré, mais bien souvent il n’est pas unique et peut s’adapter à chacun. En effet, puisque la formation se décompose en micro-compétences, rien n’empêche un collaborateur de passer certaines d’entre elles déjà acquises. Parfois, c’est un algorithme qui va évaluer le niveau de connaissances d’un collaborateur et lui proposer le parcours le plus adapté à ses besoins. Enfin, chaque contenu correspondant à une notion précise, il sera beaucoup plus facile pour chacun de revenir dessus si besoin et de manière ciblée, sans avoir à re-visionner une longue vidéo en cherchant à quel moment la notion est abordée.

La formation en micro-learning peut donc aussi être consommée « à la carte » en fonction des besoins.

Plus simple à réaliser et moins coûteux

Ce dernier point reste à temporiser selon la manière dont vous souhaitez le mettre en place. En effet, vous pouvez utiliser le micro-learning dans un 1er temps comme une phase de test pour digitaliser facilement et efficacement une petite formation sur un thème précis. J’entends par phase de test, commencer à mettre en place des petites actions de micro-learning avec vos moyens pour voir l’intérêt de cette pratique.

Par exemple, cela peut être la réalisation d’un quizz où chaque réponse, bonne ou mauvaise est justifiée, une série d'emails avec une courte leçon envoyée tous les jours ou encore des petites interviews de 5 minutes réalisées en interne. Ce sont des moyens simples et peu coûteux de tester le micro-learning et déjà, d’en mesurer les bénéfices.

Mais pour construire de vrais parcours de formations en micro-learning mieux vaut s’adresser à des professionnels du secteur comme Dokki ou encore Beedeez pour bénéficier d'experts pédagogiques et de plateformes de micro-learning performantes.

Articles recommandés

Plus d'articles

Testez Yousign gratuitement
pendant 14 jours

Comme plus de 10 000 PME, simplifiez dès aujourd'hui la signature de tous vos documents

cta illustration