Tendances

6 business models pour digitaliser votre entreprise

business model
Yousign

Yousign

@Yousign

Illustration: Pauline Parisot

La concurrence accrue, l’augmentation des coûts ou encore la crise sanitaire sont autant de raisons qui poussent aujourd’hui les entreprises à repenser leur business model. Elles doivent faire preuve d’agilité et être toujours en mesure d’innover car malheureusement, celui qui n’avance pas recule. Et c’est bien l’ère du digital qui a justement permis d’introduire de nouvelles manières de créer de la valeur et de monétiser ses produits et services. Alors sans plus attendre, voici 6 idées de business models à tester pour tirer profit des possibilités offertes par le digital.

1 - Le freemium

Qui n’a pas déjà téléchargé une application mobile et ressenti la frustration d’utiliser une version gratuite vite limitée ? C’est là tout l’intérêt du freemium : attirer un grand nombre de personnes à utiliser la version gratuite pour qu’elles se familiarisent avec le produit jusqu’à installer de vraies habitudes d’utilisation avec celui-ci. Mais très vite une partie des utilisateurs voudront opter pour des fonctionnalités plus poussées offerte par la version premium. Même si seulement une minorité se laisseront tenter par la version payante cela reste généralement un volume important étant donné la très large base d’utilisateurs. Cela permet bien souvent d’avoir des coûts d’acquisition plus faibles (car on vend un produit gratuit dans un premier temps), d’augmenter sa notoriété et de permettre une diffusion large et rapide auprès des utilisateurs.

  • need more

2 - Le "on demand"

Là encore, vous avez surement participé à la croissance fulgurante de modèle émergent depuis la crise sanitaire. La rapidité, la disponibilité et la fiabilité sont les marqueurs de ce modèle à la demande qui s’est diffusé dans tous les secteurs d’activité. Commander un taxi ou un repas et n’être servi que quelques minutes plus tard, c’est désormais monnaie courante. Non seulement le client est servi en très peu de temps après avoir passé commande mais on lui propose un produit ou service personnalisé en fonction de ses besoins et envies. Par exemple, avec le print on demand, le client peut personnaliser son produit parmi un large choix ou même faire sa propre création. La personnalisation couplée à l’exécution très rapide de la commande permettent d’obtenir une grande satisfaction client.

Démarrez votre digitalisation en testant la signature électronique

signature électronique gratuite esignature gratuit

3 - La marketplace

Plus classiques, quoique pas si anciennes, les marketplaces sont aujourd’hui partout. Elles reposent sur un système de commission sur les ventes que doivent payer les entreprises qui souhaitent y vendre leurs produits ou services. Ce qui fait leur force c’est bien souvent l’exhaustivité de l’offre qui attire un gros volume de visiteurs qui peuvent plus facilement rechercher, comparer et découvrir des produits qui répondent à leurs besoins. Pour les marques présentes sur ces plateformes, cela permet de se faire connaitre au plus grand nombre et de réaliser des ventes avec un budget maitrisé (pas ou peu de dépenses publicitaires). Les marketplaces sont là pour durer et ils existent encore des opportunités sur des marchés de niche.

4 - L’abonnement ou la location

Depuis quelques années on observe un réel basculement dans nos modes de consommation, l’usage tend à primer sur la propriété. Vêtements, voiture, high tech, logiciels, musique, vidéo … il est aujourd’hui possible de quasiment tout louer moyennant un abonnement mensuel. Cela permet aux consommateurs d’avoir accès à plus de produits et services qu’ils ne pourraient s’offrir s’ils devaient en payer la propriété. L’abonnement est un système très intéressant pour les entreprises puisqu’il créé une source de revenus récurrente et prédictible qui sécurise l’entreprise. C’est également un business model très rentable avec bien souvent un très bon retour sur investissement des produits et services loués. Le digital y a bien sûr tout sa part et permet d’automatiser le système de vente quasiment à 100%.

5 - L'économie collaborative

Là encore, ce modèle économique basé sur le partage ou l’échange de biens et services entre particuliers n’a pas fini son ascension. En effet d’après une étude du cabinet PWC le marché français valait 4 milliards d’euros en 2016 pour des prévisions atteignant 83 milliards d’euros en 2025. La crise sanitaire et l’inflation jouent également un rôle majeur dans le développement de ses plateformes et les opportunités subsistent afin de pouvoir couvrir tous les secteurs d’activité où des besoins sont identifiés. De plus, en mettant les personnes au centre du système de création de valeur, en leur redonnant à la fois pouvoir de faire et pouvoir d’achat, l’économie collaborative répond totalement aux attentes des « nouveaux consommateurs ».

6 - Les modèles data driven

  • data driven

Si tous les modèles précédents reposent bien sur des plateformes numériques, leur source de revenus principale n’est pas basée sur la monétisation des données qu’elles génèrent. C’est le cas des modèles basés sur l’exploitation des données, aujourd’hui bien connu sous le nom d’or noir. Les données recueillies par ces géants du numérique comme Google, Amazon ou encore Facebook via leur plateforme ou via des objets connectés peuvent être monétisés de différentes manières : revendu à l’utilisateur lui-même (avec des outils de visualisation ou d’analyse), à des entreprises tierces ou sous forme de publicité (on achète alors une audience). Ce business model n’est bien souvent pas exclusif et il vient souvent s’ajouter en complémentarité de tous les autres modèles vus ci-dessous.

Vous l’aurez compris, le numérique a permis de créer de nouveaux business models qu’il est aujourd’hui essentiel d’analyser, de tester et d’intégrer à son entreprise afin d’une part de réinventer sa manière de créer de la valeur et des revenus et d’autre part, de répondre aux nouvelles tendances de consommation qui sont là pour durer.

Digitalisation et signature électronique : le guide des TPE et PME

guide digitalisation PME guide digitalisation PME