Tendances

Qu’est-ce que la culture digitale ?

culture digitale
Thomas Choukroun

Thomas Choukroun

Content Manager @Yousign

Illustration: Gawon Lee

“La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale”.
Cette citation signée Françoise Sagan décrit à merveille les je-sais-tout que l’on rencontre parfois au gré de nos sorties. En revanche, cette définition humoristique de la culture ne sied guère au sujet d’aujourd’hui. Nous voulions simplement caser cette citation que l’on trouve drôle, prouvant par là même la véracité de ce qu’elle avance.

Revenons à nos moutons. Le digital est de nos jours dans toutes les bouches. On parle même d’une ère. Comme il y a eu l’ère tertiaire, l’ère glaciaire, etc., certains avancent que nous évoluerions aujourd’hui dans l'ère du digital.  Qu’est-ce donc que ce concept dont on nous rabâche les oreilles ? Y-aurait-il une culture du digital à proprement parler ? Si oui, quelle est-elle ?
Si ces questions vous taraudent, vous êtes au bon endroit !

Le digital c’est quoi ?

Évidemment, avant même de s’attarder sur le concept de “culture digitale”, encore faut-il avoir une idée claire de ce que le terme “digital” inclut. 
En guise de point de départ (parce qu’on n’a pas la science infuse non plus), nous sommes allés demander à Larousse. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas d’une très grande aide:

Digital: Vieilli. Anglicisme déconseillé. Synonyme de numérique.

Larousse

Bon… on n’est pas bien avancé. Ce qu’on comprend, c’est que digital vient de l’anglais “digits” qui veut dire nombre. Ça, c’est pour les compteurs de voiture digitaux, par exemple, par opposition aux compteurs analogiques, avec des aiguilles. Très bien, mais ça ne nous aide en rien, parce que le blog de Yousign, ce n’est pas le blog d’auto-moto !

Par extension, digital veut aussi dire “qui se rapporte au doigt, à la main”. Là, on n’a qu’à regarder nos smartphones, qui sont entièrement tactiles, et que l’on conduit donc à la main, ou au doigt. 

A partir de nos smartphones, tout un écosystème s’est développé autour des concepts “smart”, qui ont pour point d’ancrage notre smartphone:

  • Les maisons connectées,
  • Les tablettes tactiles,
  • objets connectés,
    etc.

Toutes ces entités font en fait partie d’une sphère digitale dont le point d’ancrage est notre smartphone, que l’on pilote… du bout des doigts ! 

Un nouveau rapport espace / temps

Forcément, le digital a apporté avec lui son lot de changements. A chaque nouveau paradigme viennent de nouvelles habitudes, qui bouleversent l’ordre établi. 

L’arrivée du digital a bousculé notre rapport avec le temps et avec l’espace, notamment en entreprise. 

Les crises sanitaires et confinements successifs l’ont prouvé de façon édifiante: le temps du digital n’est pas forcément le temps de l’entreprise. Aujourd’hui, de nombreux outils digitaux permettent aux employés de travailler de façon asynchrone, sans perte d’efficacité ou de productivité. Le temps de l’entreprise s’est donc morcelé.  

Sur la sphère commerciale, les potentiels clients s’attendent de nos jours à avoir un produit disponible tout le temps, pour assouvir leurs besoins d’instantanéité et d'omniscience. Si l’on ramène ça à la signature électronique (c’est ce qu’on fait de mieux !), les clients aujourd’hui s’attendent à pouvoir signer n’importe quand et n’importe où.

La transition est toute trouvée.
Aujourd’hui, les modes de travail ont grandement évolué et l’heure est à la flexibilité. Pour les clients, comme pour les collaborateurs: il existe de multiples façons de travailler, car le digital a cassé les limites géographiques. Qui peut dire aujourd’hui qu’il est absolument nécessaire pour un collaborateur de venir pointer tous les jours au bureau ? L’extrême majorité des emplois aujourd’hui peuvent se faire à distance et le bureau n’a plus la même fonction qu’avant: il est aujourd’hui un outil de lien social, beaucoup plus qu’un endroit où travailler.

La culture digitale dans les entreprises: un outil clé

Larousse est beaucoup plus loquace sur le mot culture:

Ensemble des phénomènes matériels et idéologiques qui caractérisent un groupe… 

Larousse

Très clairement, on parle de culture française, de culture américaine, etc. Ce sont en fait des principes tellement ancrés dans chaque individu qu’ils nous définissent. 

L’usage du mot culture pour parler du digital n’est pas anodin. Cela signifie bien qu’il faut que le digital soit profondément ancré dans l’ADN d’une entreprise, qu’elle se définisse avant tout comme digitale, avec toutes les propriétés qu’il comporte.  

Ainsi, au-delà de la mise en place d’outils digitaux, ou de processus digitaux, une culture digitale se prolonge dans les valeurs que l’entreprise véhicule, tout autant que dans la direction impulsée par chaque collaborateur.

La culture digitale pour retenir ses talents

De nos jours, le digital est absolument incontournable, si bien que de nouvelles start-up appelées DNVB pour Digital Native Vertical Brands, naissent chaque année. Ces start-ups, digitales par essence, attirent beaucoup de nouveaux talents, de par la flexibilité qu’elles offrent. 

La culture digitale dans un monde qui s’accélère

Cela ne vous aura pas échappé: nous vivons dans un monde où tout s’accélère. La concurrence est féroce dans tous les domaines ce qui nécessite de mettre en place des processus qui donneront à votre entreprise flexibilité, instantanéité et omniscience. 

Le rapport de force entre clients et entreprises est en train de s’inverser: aujourd’hui, avec l’essor du digital et de toutes les techniques qui s’y apparentent, le client ou le prospect a accès à un nombre considérable d’options qui le rend moins dépendant à un service particulier.

La culture digitale doit être au cœur des préoccupations des entreprises aujourd’hui. Elle remet le consommateur au centre de la stratégie des entreprises. Pour qu’elle soit efficace, il ne suffit pas de mettre en place des outils digitaux, il faut remettre en question l’organisation totale de l’entreprise et faire en sorte que chaque collaborateur incarne cette culture.
Grâce à elle, l’entreprise s’ouvre à de nouvelles possibilités, tout en offrant instantanéité et omniprésence à ses clients.

Vous reprendrez bien un peu de confiture ?