Tendances

Webinar Welcome to the Jungle x Yousign x Swile

Thomas Choukroun

Thomas Choukroun

Content Manager @Yousign

Illustration: Design Team

Le mardi 19 octobre se tenait le deuxième numéro de Speak’Out by Yousign.   Autour de la table (fictive) étaient réunis Welcome to the Jungle, Swile et Yousign afin de parler du travail hybride.
Vous avez manqué le webinaire ?

On n’est pas très content, mais on n’est pas rancunier non plus. Voici le récap’ que vous attendez !

Le travail hybride: un plébiscite généralisé ?

Entre autres choses, les confinements successifs durant la crise sanitaire ont forcé les entreprises à embrasser de nouveaux modes de travail. Le télétravail généralisé avait d’ailleurs été fortement conseillé par le gouvernement pendant la pandémie. 

Ces changements de mode de travail préconisés par le gouvernement ont soulevé questionnements et interrogations. Pourtant au sortir de la crise, il semblerait que le travail hybride ait le vent en poupe.

Travail hybride ?

Il n’y a pas de définition arrêtée du travail hybride, mais par “travail hybride” on entend en fait tout mode de travail qui combine travail à distance et télétravail. Le rythme de télétravail ou de présentiel dépend des accords d’entreprise (nombre de jours fixes ou non, télétravail occasionnel ou non, etc.)

Selon une étude du groupe ADECCO, 71% des employés français interrogés souhaitent plus de liberté dans la manière dont ils travaillent et sur leur choix du lieu de travail.  Même son de cloche du côté des dirigeants, puisque c’est presque 80% d’entre eux qui estiment que leur entreprise bénéficiera de cette nouvelle organisation du travail.

Un défi RH avant tout

Mais “le diable se cache dans les détails” aime à rappeler Camille Fauran, General Manager chez Welcome to the Jungle. Le défi post-COVID au travail pourrait bien être doté d’une composante RH insoupçonnée. Le géant Apple en a fait les frais malgré lui quand, en juillet 2017, une circulaire rendant le télétravail possible que 2 jours par semaine, a circulé.  Ce retour à “la vie d’avant” et ce rejet du “ monde d’après” a provoqué une vague de menace de démission d’une génération bien avantagée par le télétravail, et pour laquelle Apple se montre trop rigide. 

Le télétravail hybride peut donc être une solution, mais il faut s’assurer de bien calibrer et de trouver l’équilibre parfait entre rigidité et flexibilité.

Quand le bureau devient un lieu de rencontre

L’époque post-COVID a vu (re)naitre le bureau mais avec une fonction tout à fait différente de celle qu’il avait avant qu’on le délaisse pour nos foyers confortables et nos pyjamas en laine.

Aujourd’hui, la maison (ou l’espace de coworking) a pris la place du bureau, alors il faut bien que le bureau retrouve une place. Finalement, le bureau est devenu “un lieu de rencontre” pour Charlene Thouard, Head of Product expansion chez Swile.  Le défi de la distance s’étant peu à peu estompé grâce à différents outils digitaux (comme Slack, Google Meet, etc.) qui l’annulent ou l'amenuisent grandement, il faut redonner envie aux employés de revenir au bureau.

C’est là tout l’enjeu des entreprises aujourd’hui: garder les interactions informelles et spontanées. Et pour cela, rien ne remplace le présentiel.

Travail hybride, travail qui bride ?

La tentation du jeu de mot était forte, on s’excuse d’y avoir succombé.  Selon une étude menée par Microsoft, “le télétravail à l’échelle de l’entreprise a rendu le réseau de collaboration des travailleurs plus cloisonné” occasionnant par là même une déperdition de l’information au sein des différentes équipes.

Par ailleurs, il y aurait une tendance au “micro-management” davantage marquée dans les entreprises pratiquant un télétravail régulier que dans les autres. 

Selon Camille Fauran, il faut éviter à tout prix que le travail devienne transactionnel. C’est à dire que les moments de télétravail ne se résument qu’à l’appréciation (ou non) de l’aspect opérationnel du collaborateur.  La venue au bureau rappelle très souvent que derrière une tache se trouve un collaborateur, et il convient d’éviter que certains collaborateurs soient jugés à la tâche plutôt qu’au rôle tenu dans son équipe.

Espaces virtuels, métaverses...: le futur du monde collaboratif ?

Au gré des confinements successifs, beaucoup de collaborateurs ont senti le poids d’un monde du travail à 100% en remote. Les petits moments d’échange informel quotidien ont disparu et le lien social inhérent au monde du travail s’est peu à peu délité. 

Avec l’arrivée d’un mode de travail hybride, on peut craindre que ce qui semblait jadis l’exception devienne alors la norme.
Pour contrer les éventuels écueils d’un travail hybride, beaucoup de géants modernes comme Facebook ou Alibaba se lancent dans le “metaverse” ou l’espace virtuel.  

Casser la distance physique grâce au virtuel, en somme. Est-ce une option viable pour le monde du travail ?

Yousign a sa petite idée la dessus, puisque nous avons mis en place Youniverse, les bureaux virtuels de Yousign, visant à recréer la spontanéité des échanges de bureaux.  

L’outil a été salvateur pendant les confinements successifs, puisqu’il a permis à tous les collaborateurs de retrouver une expérience de bureau la plus fidèle possible à la réalité. En revanche, une fois les diverses restrictions levées, les bureaux réels se sont peu à peu imposés jusqu’à finalement revenir à un rythme hybride que l’on connaissait à l’origine.

Si vous culpabilisez un peu (voire beaucoup) d'avoir raté une table ronde aussi fournie que celle d'Arthur (non, on n'exagère pas), on a pensé à vous et créé une page dédiée au replay du webinaire. C'est juste 👉ici👈

On vous avait bien dit qu'on n'était pas rancunier 😏

Essayez Yousign gratuitement pendant 14 jours