eSignature des documents

Comment chouchouter notre planète et assurer sa pérennité ?

journée de l'environnement
Thomas Choukroun

Thomas Choukroun

Content Manager @Yousign

Illustration: Léa Coiffey

🌳 Ce samedi 5 juin marque la journée mondiale de l’environnement. Cette fête initiée par l’Organisation des Nations Unies en 1972 met en avant un enjeu spécifique important chaque année.  L’occasion pour Yousign de revenir sur cette journée très spéciale et vous démontrer comment la signature électronique peut vous aider à faire un geste pour l'environnement.

Vous avez dit JME ? 🤔

La JME a été promulguée par le PNUE.

Ok, on reprend. 

La journée mondiale de l’environnement a été promulguée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement en 1972. Cette “fête” est célébrée depuis presque 50 ans et s’articule autour de 4 combats primordiaux:

  • La lutte contre la destruction de la couche d’ozone ☁
  • La lutte contre la déforestation 🌳
  • La préservation de la qualité des réserve d’eau 💧
  • La lutte contre la désertification et la sécheresse ☀

Chaque année, cette journée mondiale est centrée autour d’un thème particulier, dont un pays est l’hôte emblématique. Ainsi, l’année dernière, la Colombie était l’hôte d’une journée organisée autour du thème: “ C’est le temps de la nature”.
Cette année, c’est Le Pakistan qui sera l’hôte d’une journée autour de la thématique: “restaurons nos écosystèmes - ensemble

Ok, on explique.

Un écosystème, c’est un système (merci Einstein 🤓)  formé par un environnement et par l’ensemble des espèces qui y vivent et s’y reproduisent. 

Alors, pourquoi parler de “restaurer”  les écosystèmes ? Eh bien tout simplement parce que depuis bien (trop) longtemps, nous ne faisons que les détruire.  Toutes les 3 secondes, c’est l’équivalent d’un terrain de foot en forêt que nous détruisons.

Les conséquences de ces destructions massives sont désastreuses. La perte des écosystèmes nous prive de nos puits de carbone. Or, ces puits de carbone (forêt, tourbières…) sont de superbes absorbeurs de...carbone (Merci Einstein 🤓). A un moment de notre existence ou les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté pendant 3 années consécutives, on ne peut pas dire que la destruction de nos écosystèmes aille dans le sens de l’histoire. 🤷‍♂️

Cette journée mondiale de l’environnement est un marqueur crucial dans la prise de conscience collective que notre planète est notre responsabilité à tous. Particuliers, entreprises, professionnels, nous avons tous notre responsabilité et notre rôle à jouer dans la conservation de notre planète et de son avenir.

Une prise de conscience collective lors des confinements successifs

A moins d’avoir vécu dans un igloo pendant deux bonnes années, vous savez d’ores et déjà qu’en réponse à une pandémie mondiale, la France, et beaucoup d’autres pays, ont décrété des confinements, parfois rudes, parfois plus souples.
En France notamment, le premier confinement qui a commencé en mars 2020, a été particulièrement strict: sorties non-autorisées, commerces et restaurants fermés, etc. 
Très peu de temps après ces premières mesures drastiques, le Chili a vu des pumas débarquer dans les rues, à Londres, les renards se sont aventurés dans les quartiers riches, Bruxelles et Paris ont accueilli des canards quand Madrid voyait une colonie de paons déferler dans son centre ville.

En bref, quand l’homme n’est pas là… les souris dansent. 🐭

C’est une réalité à laquelle beaucoup n’avaient pas encore été confrontés. Quand les cartes sont rebattues, la nature reprend vite ses droits, et le monopole de l’espace exercé par les humains semble reposer sur des pieds d’argile.

Moins d’écosystème = plus d’épidémies ?

Le sujet autour duquel cette journée de l’environnement s’articule n’a pas été choisi au hasard.  Au sortir d’une épidémie mondiale, la question des écosystèmes et de leur faculté à nous protéger contre les épidémies commence à se faire connaître. 

Soyons clairs: il n’y a pour l’instant aucune étude qui établit un lien clair entre destruction des écosystèmes et la récente pandémie de coronavirus.  

En revanche, certaines études scientifiques tendent à affirmer qu’il y a une vraie relation entre la déforestation et l’épidémie de virus Ebola qui a sévi de 2013 à 2016.

Beaucoup d’épidémiologistes concordent pour dire que la dégradation, voire la destruction des écosystèmes et de la biodiversité favorisent le développement de maladies infectieuses d’origine animale.

Oui, et alors ?

Je vous vois très bien derrière votre écran, en train de dire “ c’est super, mais je vois pas ce que je peux y faire”.

Eh bien, baisser votre consommation de papier est un excellent début !
Alors, évidemment, loin de nous l’idée d’avancer que grâce à Yousign et à la signature électronique, les épidémies vont disparaître.
On aimerait avoir ce pouvoir, mais malheureusement, on laisse la science s’occuper de cela.

Par contre, digitaliser vos processus d’entreprises, se délester des limites du papier constitue déjà un énorme pas en avant.
Quand on pense qu’un employé dépense en moyenne 75 kg de papier par an, l’économie écologique serait substantielle !  
Cet état de fait se confirme davantage quand on pense qu’en moyenne 1 page imprimée sur 6 ne sert à rien. Cela représente 1,2 million d’arbres abattus pour rien. 
Il est vraiment temps que toutes les PME se mettent au diapason de l'urgence climatique en engageant une démarche de digitalisation et en se délestant des rituels rattachés au papier.
Toute l'équipe de Yousign se tient à votre disposition pour vous accompagner dans ce projet !

Essayez la signature électronique gratuitement pendant 14 jours !

démo esignature démo esignature