Le blog de la digitalisation des PME  

4 min

Mis à jour le 24 Janv, 2024

Publié le 23 Janv, 2024

Comment se prémunir des cyberattaques ?

Se prémunir des cyberattaques
Zaki Micky

Zaki Micky

Brand & Content Manager

Illustration : Romain Grandmougin

Sommaire

Vous ne passerez pas à côté de la digitalisation des process dans votre entreprise ! La numérisation croissante des données va de pair avec des cyberattaques de plus en plus fréquentes et organisées. Leurs objectifs ? Accéder à vos données sensibles ou confidentielles. Se prémunir des cyberattaques est un enjeu de taille et le nouveau défi des organisations pour maintenir leur existence, leur solidité, leur réputation et leur compétitivité. Mais alors comment faire pour empêcher les cybercriminels d’accéder à vos systèmes informatiques ? La clé réside dans l’anticipation puis dans la gestion sereine des incidents. Nous vous livrons nos meilleurs conseils. 

Qu’est-ce qu’une cyberattaque ?

La cyberattaque consiste à voler, détruire, exposer ou modifier toutes sortes d’actifs d’une entreprise, principalement des données ou des applications, en accédant de manière illégale à son réseau, son système informatique ou ses appareils numériques.

L’objectif des cybercriminels n’est pas toujours le même. En attaquant les entreprises, ils peuvent chercher : 

  • De l’argent.
  • À désorganiser.
  • À récolter des informations sensibles.
  • À récolter des informations confidentielles.

Dans tous les cas de figure, la cyberattaque atteint profondément l’équilibre de l’entreprise. Parfois même, elle met en péril son existence. Se prémunir de toutes les formes de cyberattaques doit alors être au cœur des problématiques des sociétés.

Comment éviter les cyberattaques ?

Le dicton Mieux vaut prévenir que guérir s’applique parfaitement à la problématique de la cyberattaque en entreprise. 

La prévention consiste à prendre conscience que les attaques existent, qu’elles sont réelles et qu’elles peuvent vous toucher. Puis à imaginer et à mettre en place une stratégie d’évitement efficace.

Voici 3 étapes pour vous aider à faire les bons choix de prévention :

  1. Identifier les techniques d’intrusion des cybercriminels et les menaces : infection par un virus à la suite de l'ouverture d'un e-mail, le phishing (ou hameçonnage), les logiciels malveillants (malwares), les attaques par ransomware, les attaques par déni de service distribué (DDoS), la compromission de compte, le faux ordre de virement, le cyberharcèlement, le piratage informatique…
  2. Lister les actions concrètes préventives pour éviter l’intrusion des pirates. Par exemple : 
    undefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefined
  3. Suivre les actions préventives de cybersécurité mises en place et les rectifier si elles ne sont pas efficaces.

Impliquer l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise est essentiel pour se prévenir efficacement d’une cyberattaque. Pour qu’une prévention soit efficace, il est important d’en parler dans votre organisation et de sensibiliser vos salariés afin que de bonnes pratiques soient très tôt mises en place pour lutter contre les cyberattaques.

Comment gérer au mieux une cyberattaque ?

Malgré toutes les précautions prises pour se prémunir d’une cyberattaque, le risque zéro n'existe pas. Il faut alors savoir réagir et réagir vite pour tenter de limiter au maximum les effets néfastes de celle-ci.

Si l’entreprise est cyberattaquée, la stratégie d’action doit être immédiatement mise en place. Cela signifie qu’elle doit avoir été réfléchie et testée en amont. L’erreur serait de la tester une première fois au moment où l’incident se produit.

Une gestion efficace des incidents passe par plusieurs étapes. 

Essayer la signature électronique gratuitement pendant 14 jours

Prévoir un plan d’attaque en cas d’atteinte à la sécurité des données de l’entreprise

Le processus de gestion des incidents doit être pensé, testé, évalué et corrigé.

Pour vous assurer un plan d’attaque solide, voici quelques étapes indispensables :

  1. Lister les risques de cyberattaques : créer un document les recensant tous. Le mettre régulièrement à jour.
  2. Imaginer des procédures efficaces de gestion de la cyberattaque. Mais aussi pour contenir sa propagation.
  3. Imaginer des procédures efficaces pour gérer l’après cyberattaque. C’est-à-dire assurer une reprise rapide de l’activité après avoir géré l’incident.
  4. Tester le bon fonctionnement des process imaginés.
  5. Lister les intervenants potentiels dans l’entreprise pour gérer l’incident.

Bon à savoir

consignez toujours votre plan d’action par écrit. Dans la panique d’une cyberattaque, il vous permettra de rester méthodique.

Détecter la cyberattaque

Détecter la cyberattaque est essentiel pour réagir vite et bien. Pour cela, vous devez investir dans des outils de veille et de détection d’une cyberattaque.

Par exemple, des logiciels antivirus performants ou des systèmes de détection des intrusions.

Une fois l’attaque repérée, votre plan d’action préalablement établi vous permettra d’agir vite et de prendre les bonnes décisions.

Signaler : à qui s’adresser en cas d’attaque ?

En cas d’attaque sur votre réseau informatique, il peut être obligatoire d’alerter des services désignés.

D’autres peuvent simplement vous accompagner dans le traitement de l’incident.

Le CERT-FR (Centre gouvernemental de veille, d’alerte et de réponse aux attaques informatiques)

En cas de cyberattaque touchant votre système d’information, le CERT-FR peut vous accompagner et vous orienter dans le traitement et la gestion de cet incident.

Vous pouvez le joindre 7j/7 et 24h/24 :

  • +33 (0)1 71 75 84 68
  • cert-fr@ssi.gouv.fr
  • https://www.cert.ssi.gouv.fr/contact

La CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés)

Vous devez contacter la CNIL en cas de violation des données personnelles lors d’une cyberattaque. Cette obligation est imposée par le règlement général sur la protection des données (RGPD) de mai 2018.

La CNIL met à la disposition des entreprises un formulaire dédié.

L’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information)

Vous devez obligatoirement contacter l’ANSSI, via des formulaires de déclaration d’un incident de sécurité affectant les systèmes d'information d'importance vitale (SIIV), dans certains cas prévus par la loi.

Il s’agit par exemple : 

  • Des organismes d’importance vitale (OIV) : formulaire (article L1332-6-2 du Code de la défense).
  • Des opérateurs de service essentiel (OSE) : formulaire (Loi n° 2018-133 du 26 février 2018, article 7).
  • Des prestataires de services de confiance qualifiés et non qualifiés d’identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques (PSCE et PSHE) (eIDAS) : formulaire (Règlement européen eiDAS, article 19.2).

Bon à savoir

certaines entreprises sont soumises à une obligation d’alerte spécifique supplémentaire. Renseignez-vous auprès de votre service juridique ou du CERT-FR.

Déposer une plainte

En cas de cyberattaque, vous pouvez déposer une plainte au commissariat de police ou de gendarmerie le plus proche. La plainte permettra l’ouverture d’une enquête.

Tirer des enseignements pour renforcer la cybersécurité des données

À l'issue d’une attaque, vous avez peut-être vu des failles dans votre plan anti cyberattaque. Une fois la crise passée, c’est le moment de tirer les bons enseignements et de réviser vos actions.

Qui peut gérer les cyberattaques dans l’entreprise ?

En interne, selon la structure et la taille de votre organisation, plusieurs professionnels peuvent gérer les cyberattaques.

Notamment les salariés en charge de : 

  • La sécurité des systèmes d'information.
  • La protection des données à caractère personnel.
  • La gestion des risques ou de la qualité.
  • La communication.
  • La technique.

Mais aussi un consultant en cybersécurité.

Cyberattaque, ce qu’il faut retenir pour la sécurité de vos données

Les cyberattaques sont aujourd’hui courantes et aucune entreprise ne peut prétendre être 100 % à l’abri. Elles peuvent prendre différentes formes comme le phishing, les virus, le piratage de compte ou des attaques par des logiciels malveillants.

Dans ce contexte, prévenir toutes intrusions de ses systèmes est fondamental.

En cas d’attaque, savoir réagir vite et prévenir les bons interlocuteurs aident à limiter la propagation et les effets néfastes sur le fonctionnement de votre entreprise.

L’information et la formation à la cybersécurité de tous les collaborateurs de l’entreprise sont essentielles pour une gestion efficace des cyberattaques.

Testez Yousign gratuitement
pendant 14 jours

Comme plus de 15 000 PME, simplifiez dès aujourd'hui la signature de tous vos documents

green arrow
cta illustration

Tester Yousign gratuitement pendant 14 jours