SellingAtHome digitalise la vente à domicile

Matthieu Duault

Content Manager @Yousign

SellingAtHome est une start-up fondée en 2016 au Havre par Benjamin Simon. En créant SellingAtHome, Benjamin s’est attaqué à la digitalisation de la vente à domicile ou vente directe, une méthode de vente bien connue et démocratisée par par des grands noms comme Thermomix ou Stella&Dot. Ce canal de vente a su se diversifier et perdurer dans le temps malgré le développement grandissant des centres commerciaux et de l’e-commerce. Il était cependant temps pour ce canal historique de digitaliser ses processus de vente pour s’adapter à une nouvelle clientèle, de plus en exigeante et surtout de plus en plus connectée.

Nous avons échangé avec Audrey Dupra et Mathilde Bivel, respectivement Responsable Commerciale et Responsable Marketing chez Selling at Home, à propos de l’essence du projet et de l’intégration de la signature électronique dans leur plateforme.

SellingAtHome digitalise vente à domicile

Pouvez-vous nous décrire rapidement la plateforme Selling At Home ?

SellingAtHome est une solution logicielle en mode SAAS (Software As a Service) ; composée d’un socle de base (noyau) qui permet aux marques de gérer de manière complète leur activité de vente directe. Nous proposons également des modules optionnels qui permettent de venir enrichir la plateforme en fonctionnalités, couvrant ainsi toutes les interactions possibles entre une marque, ses VDIs (Vendeurs à Domicile Indépendants) et ses clients !

Le module de recrutement, proposé en partenariat avec Yousign, est par exemple un module optionnel qui permet à la marque d’optimiser et de digitaliser son process de recrutement jusqu’à la signature électronique du contrat.

SellingAtHome digitalise vente à domicile
Module de recrutement

SellingAtHome est né de l’expérience de Jennifer (la femme de notre CEO, Benjamin) en tant que vendeuse à domicile. Alors qu’elle travaillait pour un des géants du secteur, elle a été confrontée à la réalité du métier de VDI : du papier, du papier et encore du papier. En effet, rien n’était dématérialisé. Il fallait remplir les bons de commandes à la main, noter les rdv dans un agenda papier, faire son suivi de réunion dans un carnet de suivi… Bref, rien de très moderne.

Le marché de la vente à domicile est pourtant en constante évolution avec l’arrivée perpétuelle de nouveaux acteurs mais les méthodes de vente n’ont pas évolué depuis bien longtemps. Ce secteur est très porteur mais trop spécifique pour que les gros éditeurs de logiciels s’y intéressent.

C’est ainsi qu’ils ont commencé à réfléchir à une manière de dématérialiser les processus et donc, de simplifier la vie des vendeurs à domicile et des sociétés !

La vente à domicile a longtemps gardé une image vieillotte, pourtant elle reste toujours un canal de vente performant et très utilisé par certaines marques. Comment expliquez vous son succès ?

En effet, pendant longtemps la Vente à Domicile a gardé cette image vieillotte avec des produits pas forcément sexy. Pourtant, la croissance de ce canal de distribution est excellente. D’après la fédération de la vente directe, le secteur a réalisé plus de 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015, emploie 640.000 vendeurs et a su conquérir de nouveaux consommateurs.

Ce succès est assez simple à expliquer, les consommateurs, y compris les jeunes, recherchent de plus en plus une véritable expérience lors d’un achat. Convivialité et partage sont au rendez-vous en vente à domicile et le fait de pouvoir tester les produits avant l’achat est très rassurant pour eux. La vente à domicile replace l’humain au coeur de la relation commerciale. C’est le partage et l’expérience produit qui est au cœur de la démarche pas la vente.

Du côté des marques, elles sont également de plus en plus séduites par ce canal de distribution qui leur permet tout d’abord de trouver une solution alternative et moins coûteuse qu’un réseau de point de vente physique mais également de ne pas se cloîtrer sur le canal web qui est saturé dans de nombreux secteurs d’activité.

Par ailleurs, la vente à domicile étant en pleine croissance, les gammes de produits sont aujourd’hui très diversifiées : les Vendeurs à Domicile ont donc la liberté de choisir un produit qui leur plaît, ce qui facilite forcément la vente derrière !

J’irais même jusqu’à dire que la Vente à Domicile revient à la mode : objets déco, sextoys, vêtements, l’offre est de plus en plus riche.

Comment a évolué la Vente à Domicile face au développement de l’e-commerce ?

Chez SellingAtHome nous pensons que ces deux canaux sont complémentaires, c’est pourquoi, dans de nombreux cas, nous synchronisons notre solution avec le site e-commerce de nos clients.

Si les choses sont correctement mises en place, le e-commerce peut se mettre au service des vendeurs et des clients en faisant perdurer la relation au-delà de la réunion physique.

Par exemple, vous avez assisté à une réunion il y a quelques semaines et avez déjà consommé certains produits. Vous pouvez passez vous même votre commande de réassort en ligne. Votre vendeur à domicile en sera directement informé et pourra ainsi être récompensé par la marque.

Les nouveautés publiées sur l’e-shop vous intéressent ? Contactez directement votre VDI via votre espace client sur le site pour lui demander de les découvrir lors d’une prochaine réunion !

Comment avez-vous déterminé les fonctionnalités qui devaient apparaître dans cette plateforme de digitalisation de la VDI ?

Les meilleurs idées nous viennent de nos clients ; quoi de mieux que les retours terrains des véritables acteurs de la vente à domicile pour développer une solution adaptée à leurs besoins.

Deux mots clés pour nous : innovation digitale et collaboratif. Nous avons en interne une roadmap produit que nous construisons en regroupant les besoins de nos clients et en mettant nos ressources en commun pour proposer une solution ergonomique et efficace, qui s’enrichit continuellement.

Notre solution est encore jeune et nous avons de nombreux développements de fonctionnalités prévus pour venir l’enrichir sur les prochains mois.

Comment s'intègre la signature électronique dans ce process ?

A la suite de plusieurs retours clients, il devenait nécessaire pour SellingAtHome de développer un module permettant aux marques d’optimiser leurs process de recrutement VDI et de le digitaliser. Nous avons donc développé ce module de recrutement et l’avons lancé à la fin de l’été 2017. Il permet :

  • de récolter les candidatures via un formulaire en ligne directement intégrable sur le site des marques
  • de permettre aux marques un traitement centralisé de ces candidatures : statut, entretien, acceptation, refus
  • d’automatiser le process de recrutement via des formulaires en ligne et des e-mails pour récupérer les pièces justificatives des candidats via la personnalisation automatique du contrat (champs du formulaire) et sa signature électronique via Yousign que nous avons complètement connecté dans notre process
  • de créer automatiquement le profil du VDI une fois le contrat signé
SellingAtHome digitalise vente à domicile
Signature électronique du contrat

Nous avons également plusieurs prospects avec lesquels nous sommes en discussion qui commercialisent des produits sous forme d’abonnements (magazines, box…). Afin de gérer les prélèvements aux échéances, le client doit au préalable signer un mandat SEPA pour autoriser la société à le prélever. Le but serait de développer la dématérialisation de ce mandat et sa signature via l’API SellingAtHome/Yousign.

Quels ont été les retours des marques et des vendeurs sur la plateforme ?

La solution reçoit un accueil très chaleureux des VDI car elle leur permet de gagner un temps précieux. Évidemment, certains vendeurs à domicile ne sont pas encore à l’aise avec les nouvelles technologies, mais la simplicité de notre outil leur permet de s’approprier la solution tout de même très rapidement. Les marques comme les VDI ont conscience que pour séduire, il faut se moderniser.

L’essentiel est de fournir des outils ergonomiques, intuitifs et documentés pour une prise en main simplifiée par les VDI ; de les accompagner dans leur utilisation et surtout de leur laisser le temps de s’habituer à ce nouveau mode de fonctionnement.

Concernant le module de recrutement de la plateforme, globalement les marques et les vendeurs en sont très satisfaits. Il leur permet un gain de temps considérable en réduisant le délai entre candidatures et premières ventes ; et donc commissions pour les VDI.

PARTAGER :

Devenez un expert de la signature électronique avec notre guide !

Articles recommandés